ACTIONS OBJECTIFS EFFETS ATTENDUS
Réalisation d’enclos de quarantaine

Réalisation de trois enclosd’acclimatation y/compris les infrastructures  cynégétiques

Réalisation de deux enclos de reconstitution  y compris les infrastructures (abris,miradors et abreuvoirs)

Valorisation des vides et enclaves de la réserve par  des cultures fourragères

Développement

et

repeuplement

Protection Des espèces menacées De disparition

 En matière de gestion des populations animales sauvages, il existe un certain nombre de principes généraux qui doivent être connus et à partir desquels il est possible d´opter pour telle ou telle alternative suivant les objectifs prédéfinis.

LA STRATEGIE ADOPTEE POUR CE PROGRAMME

  • l´enclos de quarantaine (pour le suivi vétérinaire)

La quarantaine du gibier est importante à la fois pour bien évaluer l’état de santé immédiatement après le transport et pour contrôler si les animaux ne sont pas porteurs d’une maladie qu’ils risquent d’introduire dans leur nouveau milieu.

2 – l´enclos d’acclimatation

 La base essentielle pour la survie d’une population animale dans un nouveau milieu est son acclimatation aux différentes conditions de terrain, de climat et de nourriture.

L’acclimatation De l’espèce dans un nouveau milieu est la principale condition pour la fixation des animaux à proximité du lieu de repeuplement.

3-Le prémâcher  dans l’enclos de reconstitution

Le but de ce  pré-lâcher dans l’enclos de reconstitution est la création d’une population de mouflon à manchettes comptant  une trentaine d’individus ou plus, avec une structure sociale correspondante pour  une future opération de lâcher définitif.

Le cheptel  bénéficie d’aliments supplémentaires  en période de disette à base de fourrage vert,paille  et Criblures

Le Suivi sanitaire :

Aucun traitement préventif n’a été fourni au cheptel  dans les enclos  (préservation du caractère sauvage du  cheptel)

4- Le  lâcher définitif

Une population importante et de qualité, fera l’objet d’une opération de lâcher définitif  dans des annexes appropriées ou des  biotopes d’origines du milieu naturel de cette espèce.

SUIVI DE L’EVOLUTION DU MOUFLON A MANCHETTES