Relief et climat

De part sa situation géographique, la wilaya de Tlemcen présente une grande variété de paysages.

  • Au Nord – Ouest la zone des Traras : elle est constituée par une chaine côtière de montagne très peuplée. Les forêts rares et des reboisements occupent la partie centrale autour du mont de Fillaoucène. La pluviométrie bien que faible pour une région côtière et montagneuse est associée à un climat doux. On rencontre dans cette région surtout des collines marneuses très sensibles à l’érosion.

De part sa situation géographique, la wilaya de Tlemcen présente une grande variété de paysages.

– Au Nord – Ouest la zone des Traras : elle est constituée par une chaine côtière de montagne très peuplée. Les forêts rares et des reboisements occupent la partie centrale autour du mont de Fillaoucène. La pluviométrie bien que faible pour une région côtière et montagneuse est associée à un climat doux. On rencontre dans cette région surtout des collines marneuses très sensibles à l’érosion.

  • A l’Est de la Tafna après son confluent avec l’Isser se trouve les monts de Sebâa Chioukh. Régions des collines cultivées à faible densité de population.
  • Le centre de la wilaya est occupé d’Est en Ouest par une zone montagneuse boisée : Les monts de Tlemcen, ces montagnes constituent à la fois une réserve forestière relativement importante avec des forêts de chêne lière, de chêne zeens de pin d’alep. Cette zone montagneuse et forestière est caractérisée par un sous sol constitué principalement de grés et de dolomies calcaire. La présence des forêts, les reliefs accidentés, la rareté des terres agricoles font que la densité de la population y est faible. Cette région renferme les deux grands barrages de la wilaya : le barrage de Béni Bahdel et de Meffrouch.
  • Entre ces massifs montagneux s’étend d’Ouest en Est une succession de plaines et de plateaux drainés par des cours ‘eau importants prenant naissance pour la plupart dans les monts de Tlemcen. A l’Ouest, la plaine de Maghnia est bordée au Nord par Oued Mouilah, constituée en majorité de bons sols cette plaine de faible altitude (400m) protégée de l’influence marine par les Traras, bénéficie d’un climat continental aride (pluviométrie inférieur à 400 mm), mais elle dispose d’une nappe importante. A l’Est de cette plaine une série de plateau s’étageant entre 400 et 800 m d’altitude bordés au Nord-Ouest par la vallée de la Tafna et au Nord-Est par la vallée de l’Isser et découpés par les affluents de la rive droite de la Tafna (Oued Zitoun, Oued Atchane, Oued Bou Messaoud) et de la rive gauche de l’Isser (Oued Chouly, Oued Saf Saf, Oued Sekkak, Oued Amieur) et descendant tous les monts de Tlemcen. Ces plateaux de moins arides d’Ouest en Est et ces vallées sont fourni à la wilaya sa réputation de wilaya agricole.
  • Au Sud, une zone steppique, géographiquement rattachée aux hautes plaines occidentales. La densité de la population y est faible. Anciens terrains de parcours des Ouled Nehar et des Angad, cette zone a été victime du déclin des hautes plaines dû aux facteurs tant naturels (sècheresse prolongée, disparition des points d’eau) qu’anthropiques (surexploitation de l’Alfa, sédentarisation des nomades, surpâturage).

 

Géologie et érosion

  • La géologie de la wilaya de Tlemcen étant assez complexe et se présente comme suit :
  • Les monts de Tlemcen, dont l’ossature est formée par le secondaire, constituent un très puissant massif du Jurassique supérieur avec quelques pointements plus anciens. Ils sont  formés par une épaisse série marine de plus de 100 m de puissance.
  • Les monts des Traras forment aussi un puissant massif primaire recouvert par des terrains d’âges jurassiques caractérisés par la présence d’épanchements volcaniques (régions de M’Sirda) et de zones Miocènes (région de Bab El Assa, Ghazaouet).
  • La plaine de Maghnia fait partie du quaternaire de même que la série de plateaux qui est constituée de miocène moyen et de dépôts quaternaires. Cette partie est marquée notamment par une épaisse série d’argile marneuse.
  • Les hauts plateaux sont constitués par un remplissage pliocène continental dans un compartiment effondré de terrains secondaires.